Re: Rap Indépendant, la vague hip-hop indé des années 1990-2000

Pour ceux qui seraient dans les parages (à savoir autour de Paris).

Mercredi qui vient, 1er octobre, je serai en séance dédicace pour mon dernier livre, à l'International.
https://www.facebook.com/gaelle.lapieuv … _t=mention

Venez donc.

Keep It Fake For Real
http://www.fakeforreal.net

Re: Rap Indépendant, la vague hip-hop indé des années 1990-2000

Une nouvelle interview : http://dumdum.fr/magazine/interview/le- … ain-bertot

D'autres sont en cours (j'en ai faites deux cette semaine).

Keep It Fake For Real
http://www.fakeforreal.net

Re: Rap Indépendant, la vague hip-hop indé des années 1990-2000

Les trucs sont pas m is en valeur sur ton blog Sylv... je vois ça maintenant seulement.

Le classement des lecteurs.

COMPANY FLOW - Funcrusher Plus (1997)
CANNIBAL OX - The Cold Vein (2001)
JUGGAKNOTS - Re:Release (1996 / 2003)
DR. OCTAGON - Dr. Octagonecologyst (1996)
ANTIPOP CONSORTIUM - Tragic Epilogue (2000)
MF DOOM - Operation Doomsday (1999)
CLOUDDEAD - s/t (2001)
EDAN - Beauty and the Beat (2005)
BUCK 65 - Man Overboard (2001)
SONIC SUM - The Sanity Annex (2000)
BUCK 65 - Square (2002)
MCENROE - Disenfranchised (2003)
EDAN - Primitive Plus LP (1999 / 2002)
COMPANY FLOW - Little Johnny from the Hospitul (1999)
OMID - Beneath the Surface (1998)
BUCK 65 - Vertex (1997 / 1999)
QUASIMOTO - The Unseen (2000)
ACEYALONE - A Book of Human Language (1998)
ANTIPOP CONSORTIUM - Shopping Carts Crashing (2001)
MICRANOTS - Obelisk Movements (2000)
THE GROUCH, DADDY KEV, D-STYLES - Sound Advice (2003)
DELTRON 3030 - Deltron 3030 (2000)
BUSDRIVER - Temporary Forever (2002)
AWOL ONE & DADDY KEV - Souldoubt (2001)
LAB WASTE - Zwarte Achtegrond (2005)
DJ SHADOW - Endtroducing... (1996)
BINARY STAR - Master of the Universe (2000)
AESOP ROCK - Float (2000)
JEDI MIND TRICKS - The Psycho-Social... (1997)
EXISTEREO - Dirty Deeds & Dead Flowers (2003)
JOHN SMITH - Blunderbus (2001)
ATMOSPHERE - Overcast! (1997)
2MEX -B-Boys in Occupied Mexico (2001 / 2005)
LOOTPACK - Soundpieces: Da Antidote (1999)
BUSDRIVER & RADIOINACTIVE WITH DAEDELUS - The Weather (2003)
J DILLA - Donuts (2006)
GRUF - Druidry (2001)
HIEROGLYPHICS - Third Eye Vision (1998)
BRAD HAMERS - The Cut-Up Of A Paper Woman (2004)
KUTMASTA KURT - Masters of Illusion (2000)
MADVILLAIN - Madvillainy (2004)
SAGE FRANCIS - A Healthy Distrust (2005)
D-STYLES - Phantazmagorea (2002)
NECRO - I Need Drugs (2000)
DÄLEK - Absence (2005)
VIKTOR VAUGHN - Vaudeville Villain (2003)
J-ZONE - Pimps Don't Pay Taxes (2001)
SIAH & YESHUA DAPOED - The Visualz (1996 / 2008)
BIGG JUS - Black Mamba Serums (2002 / 2004)
CESCHI - The One Man Band Broke Up (2010)


Je ne me rappelle plus trop pour qui j'avais voté mais certains ne sont pas dans la liste comme la tape de Finsta Bundy et surtout Natural Elements. Ni Scaramanga d'ailleurs... Certaines incursions me sidèrent: Phantazmagorea WTF? C'est pas un mauvais album de turntablism mais j'imaginais pas qu'il se retrouve dans le top 50. Et Binary Star PUTAIN, quelle horreur! Can Ox c'est pas étonnant mais ils n'ont rien à foutre avant Dr. Octagon ou Operation Doomsday. Je suis également choqué de voir Sound Advice dans cette liste, c'est d'autant plus déstabilisant que les gens le préfèrent à Souldoubt.

Il y a eu combien de bulletins rentrés Sylv?

Moëvöt & Chandon.

Re: Rap Indépendant, la vague hip-hop indé des années 1990-2000

Il y a eu 33 suffrages.

Je suis en désaccord avec pas mal de tes points, mais je ne vais pas détailler - ma liste à moi le fait déjà.

Keep It Fake For Real
http://www.fakeforreal.net

65 (edited by hera 2014-10-03 16:41:45)

Re: Rap Indépendant, la vague hip-hop indé des années 1990-2000

Je pense que tout vient du fait que tu aimes des rappeurs qui n'ont pas de flow.
http://media0.giphy.com/media/ij8AeeqXKFZm0/200.gif

Moëvöt & Chandon.

Re: Rap Indépendant, la vague hip-hop indé des années 1990-2000

Oh que oui. Je suis un ennemi radical de la survalorisation du flow. So French, so 90's.

Le rap, c'est un tout.

Keep It Fake For Real
http://www.fakeforreal.net

Re: Rap Indépendant, la vague hip-hop indé des années 1990-2000

hihi on rigole bien.

On peut parler d'Arsonists et de Non Phixion aussi?

Je pense que les goûts des gens en matière de rap indé diffèrent énormément selon leur porte d'entrée dans le genre: école new yorkaise mid 90s (Octagon, Fondle Em, Indelible MCs, Arsonists, Non Phixion, Scaramanga, Natural Elements, etc.) ou alors école West Coast (FF, Living Legends, Project Blowed, Shape Shifters) ou encore l'école Hip Hop Infinity (pour caricaturer un peu youpla) avec Anticon, Atmosphere et les trucs gays canadiens (huh huh). Et il faut aussi ceux qui se sont intéressés au truc après la guerre dès 2001.

Moëvöt & Chandon.

Re: Rap Indépendant, la vague hip-hop indé des années 1990-2000

Dr. Octagon, école new-yorkaise, ça se discute. C'est le disque californien de Kool Keith.

Ca a été mon point d'entrée personnel (avec DJ Shadow, mais là c'est plus marginal à l'indé), et après ça a été Company Flow.

Et pourtant, j'aurais presque tendance à trouver l'axe Californie / rappeurs émo nettement plus intéressant, dans l'ensemble. Les New-Yorkais, c'était le rap hardcore new-yorkais qui refusait de mourir. Les autres, c'était la naissance de quelque chose de neuf.

Hip-Hop Infinity s'intéressait aux bonnes personnes, mais ils survalorisaient les textes. C'est ce que je leur reproche.

Et leur passion pour Danja Mowf, leur saint patron, j'ai jamais compris.

Keep It Fake For Real
http://www.fakeforreal.net

Re: Rap Indépendant, la vague hip-hop indé des années 1990-2000

Je pense que les goûts des gens en matière de rap indé diffèrent énormément selon leur porte d'entrée dans le genre

bof. Mon point d'entrée c'est Co flow et je suis plutôt de l'école new yorkaise mid 90s. Pourtant j'ai brassé très vite un peu tout le rap indé, de living legend à anticon. Même pas consciemment. J'ai découvert tout ça en fouillant les bacs, j'avais pas le net à l'époque. C'est la curiosité qui m'y ont amené. Je comprenais même pas pourquoi les gens snobaient ces raps alors que le classic rap décliné vers des daubes rnb lol.


D'accord pour Phantazmagorea et Binary Star, ils n'ont rien à faire là. Très surpris de voir Sonic Sum si haut aussi, j'aime cet album mais je pensais pas qu'il aurait eu tant de succès. J'ai eu peur de pas voir Bigg Jus, un scandale de le voir si bas.
33 suffrages par contre c'est très peu. T'as pas plus de visites que ça sur ton blog??? Bon je dis ça mais je suis même pas sur d'avoir voté...

Re: Rap Indépendant, la vague hip-hop indé des années 1990-2000

Oui oui, j'ai beaucoup plus de visites sur le blog, je te rassure smile

Je ne suis juste pas certain que beaucoup de gens se sentaient prêts à désigner dix albums d'un mouvement si particulier.

Keep It Fake For Real
http://www.fakeforreal.net

Re: Rap Indépendant, la vague hip-hop indé des années 1990-2000

codotusylv wrote:

Dr. Octagon, école new-yorkaise, ça se discute. C'est le disque californien de Kool Keith.

Discutons alors. Dr. Octagon n'a de californien que le lieux de résidence de Dan Nakamura et Q-Bert. L'album baigne dans un son qui doit plus au Wu-Tang ou au Boot Camp qu'à Dr. Dre ou aux Hieroglyphics. On est en 1996 et les influences de Nakamura sont clairement new yorkaises. Il cite notamment Eric B & Rakim, Run DMC ou Mantronix. De plus le disque fourmille de références sonores à Ultramagnetic MCs. On va couper la poire en deux et dire que c'est un album hybride qui puise un peu partout.

Moëvöt & Chandon.

Re: Rap Indépendant, la vague hip-hop indé des années 1990-2000

C'est vrai. Tout cet underground californien (en gros tous les gens autour de Bomb Hip Hop) avait le regard tourné vers New-York, plutôt que vers N.W.A. & co, Hieroglyphics inclus. Ce n'est pas un hasard si l'auteur de Can't Stop Won't Stop, Jeff Chang, qui parle à 90% de NY, était issu de cette scène.

Reste que les turntablists fous et le son de The Automator étaient très caractéristiques de cet underground là, celui de la Bay Area. J'ai dit disque californien, pas disque g. funk, hein.

Keep It Fake For Real
http://www.fakeforreal.net

Re: Rap Indépendant, la vague hip-hop indé des années 1990-2000

Nouvelle interview, avec ma tête de méchant en gros plan : http://www.street-rules.com/interview-s … p-hip-hop/

Keep It Fake For Real
http://www.fakeforreal.net

Re: Rap Indépendant, la vague hip-hop indé des années 1990-2000

Le charme de l'anonymat sur internet, qui permet à l'imagination de vagabonder...
C'est comme quand je tchat, j'imagine jamais que c'est avec une grosse.

Re: Rap Indépendant, la vague hip-hop indé des années 1990-2000

Sauf que moi, je ne suis pas grosse.

Keep It Fake For Real
http://www.fakeforreal.net