76 (edited by Doe 2019-01-09 02:42:41)

Re: Le rap en 2018

Sympa le Mike - War In My Pen, ça fait penser à Earl mais c'est pas un mal vu la productivité de ce dernier.


Le classement des lecteurs vaut le coup effectivement, j'aurai bien vu le numéro 40 plus haut.
Et fais voir ton top Héra pour voir si ce sera plus cohérent. On va voir si y a pas des jeunes efféminés mixés avec des vieux bourrus. Bon y aura pas de français, c'est déjà ça.


La géopolitique du rapgame a changé ? Si c'est moins Hollywood à ATL, il y reste une certaine authenticité. 

1) Rockstar Marqo - Change & Work of Art
3) FMB DZ - Off The Porch & My Block Feat AllBlack
5) Young Nudy - Mercy With Doubt
6) Playboy Carti - No Time Feat Gunna
7) Maxo Kream - Grannies
8) Hoodrich Pablo Juan - Do It With Ease
9) Sob X Rbe - God
10) Future - Warzone
11) A$ap Ant - Simple Mathematics Feat Soduh
12) Fat Trel - Come In
13) SahBabii - Behind The Scenes
14) $ha Hef - Lift Off
15) Mexico Rann - Back Door Action

Bonus Lounge Lyricist : Lupe Fiasco - WAV Files
Bonus Z-Ro : Z-Ro - Succa Shit
Bonus Curren$y : Curren$y - Feel Nobody
Bonus Bay Area : J.Stalin - Money Train & Joe Blow - Lost Jack

Refrain de l'année : Dom Kennedy sur Free Breakfast

Re: Le rap en 2018

Ah oui, le numéro 40, le mystère de ce classement.


Tiens, sinon, à propos de ce classement et des chouchous de l'année, ne m'ont fait ni chaud ni froid :
- Le Z-Money (et pourtant j'ai été grand fan de ses projets passés)
- Le Maxo Kream
- Le Denzel Curry
- Le Playboi Carti
- Le Nipsey Hussle
- Le Payroll Giovanni avec Cardo
- Le Earl Sweatshirt
- Le JPEG Mafia (tout ce que je déteste : rap, pitié, ne t'engage pas dans cette voie là)
- Le Travis Scott

Je ne suis jamais trop rentré dans aucun projet des Suicide Boys. Et je dois être à peu près le seul à avoir préféré amplement The Wolf of Grape Street à God Level.

Je ne sais pas encore si c'est de la clairvoyance, de l'obsolescence, ou juste une histoire de goûts et de couleurs.



Sur tous les autres projets listés, en tout cas ceux que j'ai écoutés (soit à peu près tous sauf les français, le Jay Rock et le Polyester), même si ce n'est pas toujours l'extase, je trouve des trucs bien qui me font comprendre pourquoi l'album a plu.

Keep It Fake For Real
http://www.fakeforreal.net

Re: Le rap en 2018

Doe wrote:

Et fais voir ton top Héra pour voir si ce sera plus cohérent. On va voir si y a pas des jeunes efféminés mixés avec des vieux bourrus. Bon y aura pas de français, c'est déjà ça.

J'ai posté plus haut une liste des trucs que j'ai préféré cette année. Je te l'actualise si tu veux..

En attendant mes chouchous de l'année sont ceux-ci, plus ou moins par ordre de sortie, mais sans ordre de préférence:
Kodak Black - Dying To Live (AOTY)
Kodak Black - Heartbreak Kodak
SOB X RBE - Gandin / Gangin II
Roc Marciano - RR2 / Behold The Dark Horse
Mach-Hommy - Bulletproof Luh
Nipsey Hustle - Victory Lap
Valee - GOOD Job, You Found Me / Womp Womp
03 Greedo - The Wolf Of Grape Street / God Level (je m'y mets sérieusement là. La longueur du truc est intimidante)
Lil Yase - Winners Circle
Husalah - H
Peewee Longway - Spaghetti Factory
Maine Musik - 5.56
Rich The Factor - CEO Of The Blacktop
Pusha T - Daytona
Payroll Giovanni - 41-P / Big Bossin 2
NBA Youngboy - Until Death Call My Name
Chippass - Original Yangster 3
Cookie Money - Rich Orphan
Starlito - At War With Myself Too
Hoodrich Pablo Juan - Hoodwolf 2
Lil Blood - Ndugu
Koran Streets - Late 20s
Peezy - No Hooks
Yungeen Ace - Life Of Betrayal
Z Money - Chiraq Mogul
Milo - Budding Ornithologists Are Weary of Tired Analogies
Curren$y, Freddie Gibbs & The Alchemist - Fetti
Goonew - Goodrich Urkel / Homicide Boyz avec Lil Dude
Daboii - Neva Lookin Back

Du coup je sais pas exactement quel est mon pourcentage d'efféminés.

Moëvöt & Chandon.

Re: Le rap en 2018

codotusylv wrote:

Tiens, sinon, à propos de ce classement et des chouchous de l'année, ne m'ont fait ni chaud ni froid :
- Le Z-Money (et pourtant j'ai été grand fan de ses projets passés)
- Le Maxo Kream
- Le Denzel Curry
- Le Playboi Carti
- Le Nipsey Hussle
- Le Payroll Giovanni avec Cardo
- Le Earl Sweatshirt
- Le JPEG Mafia (tout ce que je déteste : rap, pitié, ne t'engage pas dans cette voie là)
- Le Travis Scott

Je ne suis jamais trop rentré dans aucun projet des Suicide Boys. Et je dois être à peu près le seul à avoir préféré amplement The Wolf of Grape Street à God Level.

Je ne sais pas encore si c'est de la clairvoyance, de l'obsolescence, ou juste une histoire de goûts et de couleurs.



Sur tous les autres projets listés, en tout cas ceux que j'ai écoutés (soit à peu près tous sauf les français, le Jay Rock et le Polyester), même si ce n'est pas toujours l'extase, je trouve des trucs bien qui me font comprendre pourquoi l'album a plu.

Tellement d'accord pour Earl Sweatshirt et JPEG Mafia. Travis Scott aussi, ça va sans dire...

Carrément pas d'accord en revanche pour ZMoney. Je te sais adepte de la théorie qui voudrait que la plupart des rappeurs sont célébrés à retardement, mais je trouve qu'elle ne s'applique pas à ZMoney en l'occurrence. Sa tape est absolument lumineuse.

Moëvöt & Chandon.

Re: Le rap en 2018

Les trucs fr dans la liste font mal aux yeux. Sch 5e sur FFR bordel...

Pareil le Earl je l'ai trouvé à chier. Dans le genre j'ai largement préféré Mike.

Z Money, Maxo Kream, Denzel jy rentre pas dedans non plus.
Et je comprends pas non plus la hype autour des projets avec Cardo, ce que fais Payroll seul est tellement mieux.

03 Greedo j'ai préféré The Wolf aussi, mais là encore c'est pas vraiment ma tasse de thé.

SOB et Daboi c'est pas trop ma came non plus mais ya un truc. Kodack idem

En fait j'ai de plus en plus de mal avec les sons les plus actuels j'ai l'impression...

Beaucoup aimé le dernier Armand Hammer par contre.

Re: Le rap en 2018

J'ai vu des anti-SCH convertis par cet album, donc je vais essayer.

En fait, les Français, je vais tous les essayer, par "conscience professionnelle". On n'est jamais à l'abri d'une bonne surprise.


Malamati wrote:

En fait j'ai de plus en plus de mal avec les sons les plus actuels j'ai l'impression...

Je ne sais pas si j'en suis là, mais pas loin : j'ai une résurgence d'intérêt pour le boom bap cette année. C'est ce que j'ai envie d'écouter.

Keep It Fake For Real
http://www.fakeforreal.net

Re: Le rap en 2018

Le dernier SCH est un dinguerie sans nom.

Quelques billets, quelques battements.

Re: Le rap en 2018

Je veux bien vous croire mais faudra argumenter. Je commence par quel morceau avec SCH?

(et sinon c'est quoi son pitch? Il est gitan, non? On dirait qu'il sort d'une émission de télé réalité de neuvième génération)

Moëvöt & Chandon.

Re: Le rap en 2018

Je suis également volontaire pour lire l'argumentaire sur SCH. Depuis le temps que j'en entends parler et c'est pas faute d'avoir écouté, je crois, tous ses albums, mais rien ne passe. De toute façon, 2018 a définitivement été l'année où j'ai complètement perdu pied avec le rap français, mis à part quelques morceaux de Kekra et d'Isha qui reviennent çà et là et quelques autres chansons d'ambiance efficaces mais aux rappeurs, paroles et prod interchangeables. Mais alors les Sofiane, Vald, Orelsan, YL, etc. c'est allergie, mystère et boule de gomme.

Côté Etats-Unis, mes favoris rejoignent l'essentiel de vos sélections, de Kodak Black à Valee, en passant par 03 Greedo, Roc Marciano, Peewee Longway, Yungeen Ace, Playboi Carti, Peezy, etc. L'année était intéressante et promet une table de jeu aux cartes rabattues pour 2019.

Re: Le rap en 2018

hera wrote:

Carrément pas d'accord en revanche pour ZMoney. Je te sais adepte de la théorie qui voudrait que la plupart des rappeurs sont célébrés à retardement, mais je trouve qu'elle ne s'applique pas à ZMoney en l'occurrence. Sa tape est absolument lumineuse.

C'est plus un constat qu'une théorie. J'ai la même incompréhension vis-à-vis de Shy Glizzy, que j'ai adoré aussi par le passé. Ses albums les plus célébrés sont les plus fades, et ça m'énerve au plus haut point.

Il y avait un phénomène similaire avec Young Thug.


Et ça n'a rien de nouveau. Pour ressortir mes références de vieux rockeur new-wave, je n'ai jamais compris que l'album le plus célébré des Talking Heads soit Remain in Light, alors que 77, More Songs About Buildings and Food et surtout Fear of Music, sont vachement mieux.

Keep It Fake For Real
http://www.fakeforreal.net

Re: Le rap en 2018

Le mec qui a découvert Shy Glizzy avec Fully Loaded ou Quiet Storm n'a pas envie de s'avouer qu'il a manqué le rendez-vous en célébrant Law ou Fxck Rap. Il n'a pas envie de s'avouer qu'il n'était pas dans le coin quand c'était vraiment bien. Du coup c'est plus confortable de classer ces disques dans la catégorie "vieux machins" et de faire comme tous ses petits voisins.

Et puis nous sommes à une époque ou en tant qu'auditeurs nous sommes les témoins de l'évolution de chaque rappeur. Les types font du son depuis 6 mois et ont déjà sorti deux mixtapes. Du coup si tu chopes un mec assez tôt pour assister à son apprentissage, à sa maturation, t'as une sorte de prime affective. L'exemple parfait c'est Young Thug. Et même déjà en le découvrant avec son passage chez 1017 (la tape 1017 Thug), ce qui est mon cas, tu as déjà manqué sa série des ICFN. Du coup quand plein de gens découvrent YT avec Tha Tour pt. 1, Barter 6 ou même plus tard... Et bien il y a décalage. Pour eux c'est le début et pour toi c'est une sorte d'acmé dans le meilleur des cas, mais c'est souvent aussi le début de la fin.

Mais ça a toujours existé. Imagine le gars qui découvre Gangstar avec Moment Of Truth ou Dr. Dre avec 2001. Et il y a bien pire encore. Genre tu te mets à écouter du rap avec Danger Doom. L'angoisse.

Mais pour revenir à ZMoney,héhé, je suis toujours pas d'accord. Chiraq Mogul et ZTM c'est aussi bien que Heroin Muzik et Rich B4 Rap. C'est même mieux bien souvent.

Moëvöt & Chandon.