Topic: L'art subtil de la compilation

Dites, ça se perd forcément un peu à l'heure des playlists mais fut un temps où la compilation était un art difficile mais ô combien récompensant (si j'ose dire) pour celui qui la dénichait.

Compilations de labels, soundtracks, etc. Quelles sont pour vous les compilations vers lesquelles vous revenez, même des années et des années après?


Je commence:
https://img.discogs.com/EWYZtWqldVwp1rUH6CldTjmFDnE=/fit-in/600x600/filters:strip_icc():format(jpeg):mode_rgb():quality(90)/discogs-images/R-11672129-1520413057-7678.jpeg.jpg
Avant je ne connaissait pratiquement que les Geto Boys. Cette compilation m'a fait découvrir 5th Ward Boys, Ganksta NIP, DMG, Do Or Die… Truc marrant: à l'époque je trouvais que 10 ans c'était très long. J'avais l'impression de digger dans du rap de vieux haha. Tout jeune label en vrai.

Moëvöt & Chandon.

Re: L'art subtil de la compilation

Y avait vraiment à boire et à manger parmi les compil et j'en ai souvent acheté pour au final n'écouter qu'1 ou 2 titres.

Celle qui m'a fait découvrir le Project Blowed plus en détail et que je réécoute volontiers :

https://img.discogs.com/DL6uY1LWCowny1vr5b5b30FZZkQ=/fit-in/600x600/filters:strip_icc():format(jpeg):mode_rgb():quality(90)/discogs-images/R-312760-1319733188.jpeg.jpg

Dans mon souvenir la Bay Area était source de pléthore de compil dont celle la qui contenait pas mal d'artistes en vu : Mac Mall, JT Tha Bigga Figga, 11/5, Spice 1, Mac Dre...
https://img.discogs.com/IF214HW0VZWHC9uxU6IT1zL9vzk=/fit-in/600x582/filters:strip_icc():format(jpeg):mode_rgb():quality(90)/discogs-images/R-501318-1593155615-2165.jpeg.jpg

Compil de featuring d'UGK découverte sur le tard :
https://img.discogs.com/SEvIsNRJ19hSqWkxlNwlQA93rJ8=/fit-in/400x397/filters:strip_icc():format(jpeg):mode_rgb():quality(90)/discogs-images/R-986953-1315858067.jpeg.jpg

Re: L'art subtil de la compilation

https://img.discogs.com/KVHG-jMjZtJbnA01T9EA1iraKck=/fit-in/600x597/filters:strip_icc():format(jpeg):mode_rgb():quality(90)/discogs-images/R-175212-1232896419.jpeg.jpg

Re: L'art subtil de la compilation

Je connaissais pas Mobbin Thru the Bay. Je vais checker.

En revanche LL2 dans mon souvenir c'était horrible. Même la première du nom j'y reviens jamais faut dire... Peut-être que j'ai un souvenir biaisé. Quitte à taper dans ce registre je préfère largement la série des Soundbombing même si elles ne sont pas parfaites.
https://images-na.ssl-images-amazon.com/images/I/616WyrRP5RL.jpg
https://i1.sndcdn.com/artworks-000237138517-uay9et-t500x500.jpg


Sinon je trouve que Cash Money étaient les maîtres de la compilation. Visez-moi ces pépites.
https://images-na.ssl-images-amazon.com/images/I/61rdPCOslxL.jpg

et of course l'un des meilleurs best of de tous les temps:
https://images-na.ssl-images-amazon.com/images/I/813355MORaL._SL1400_.jpg

Moëvöt & Chandon.

Re: L'art subtil de la compilation

J'aurais bien aimé tombé sur le Mobbin' Thru The Bay à l'époque...

Comme ça je vois pas de compils intéressantes pour découvrir le genre ou un de ses courants facilement.
Surtout il n'y a pas de place dans le nombre d'albums "classiques" d'autant que les nombreux feats voir albums coopératifs donnent déjà ce feeling de sélection léchée.


A Memphis, il n'y a rien qui amène ou résume la qualité de la scène de l'époque. Il faut se faire les artistes/tapes une à une.

Des sorties de Battlecat pour L.A. ptet ? Ca semble un peu petit et tardif dans la scène.

NY, je connais peu et la scène des tapes semble plus marquée par les freestyles.


Par contre, pour le plaisir et/ou la nostalgie, j'ai aimé parcourir les mix de DJ Screw. J'ai pas trouvé mieux pour écouter du Too Short au milieu d'un Nas, Richie Rich, Lil Kim, MC Eiht, C-Bo, Hot Boyz ou Pac évidemment.
Des sons que je n'écoute pas ou plus mais que Screw arrive parfois à en faire une sorte de soul qui vieillit mieux que le rap original.
Dans une playlist avec ses meilleurs freestyles des gars de Houston, c'est de la crème musicale tout en compilant une démographie assez large du genre.




En France, c'était un marché plutôt enthousiasmant. Même les compils les plus commerciales sur CD comme l'Operation Freestyle de Cut Killer étaient assez fortes dans le mix, le choix des noms et la qualité des titres inédits. Dos au Mur...

Celle que j'ai le plus fait tourner c'est celle de Mysta D, l'Invincible Armada. La cohésion et le feeling général du mix...Des titres comme Les Batards de Weedy ou la petite minute du 113 sur Troupes d'Elites.

Sad Hill était plus hétérogène (Def Bond) mais y avait de sacrés pépites. Le titre solo de Sentenza est encore fort mais le titre que je réécoute plus encore, c'est celui de Stomy.

Ma 6T va Cracker avait aussi qques fausses notes mais de sacrés inédits avant tout. L'instru sur C'est donc ça nos vies d'Iam...

L'album de la Mafia Trece est une quasi compilation, bonsouvenir de Diam's et plus globalement des flows et vibes différents qui apparaissaient au fil des titres.

Qques Groove ou Radikal que je regrette pas d'avoir acheté....

Espion EP était assez sympa, avec les Rocé et Karlito puis les courts de Dany Dan qui donnait une bonne vibe au tout avec les instrus house de Mehdi.


Et tout ça n'était que le présentoir du marché de la tape qui fourmillait génialement jusqu'à début 2000 ?
Un jour peut-être en fut une énorme conclusion, y avait tellement de style différents et frais bien entremélés.
Le fait qu'il n'y ait pas de skip était une sorte de cheat par rapport au CD.

Re: L'art subtil de la compilation

C'est vrai que j'ai énormément de compilations rap français que je garde pour un morceau et demi qui vaut le prix du disque entier... Les Neochrome, Bombattak, Sachons Dire Non, Hexagone 2001... Cela dit c'est peut-être de la déformation discogs mais je pense que les trucs de groupe ne comptent pas comme des compilations (genre Boogotop L'Antidote, Ghetto Fabulous Gang, 45 Scientific, etc.) Espion le EP par exemple c'est un album de producteur, pas une compil.

La Louisiane en général fait fort dans les compilations, avec les Concentration Camp, les No Limit Soldiers, Luciano Family, Trill Fam.

J'en place une pour les compilations de Deeskee -  Components Of A Perfect Suicide, Fragmented Memories, In Memory of Joey, etc