16 (edited by Bobsape 2022-04-04 16:20:51)

Re: Le rap triste

Et Ceschi c'est triste aussi ? souvent pas très fun en tout cas.
Autre news peut être inutile et inintéressante pour beaucoup, mais il est encore présent sur le nouvel album de son producteur désormais fétiche Factor; au côté d'autres confrères canadiens et westcoastiens undergrounds (Living Legends notamment) et chicagoen (Open Mike Eagle). Il nous ressort donc un nouvel album / compil Time Invested II pour fêter ses 20 ans d'activité. Perso dès qu'il ya Ceschi je vais voir ce que ça donne par curiosité et puis j'avoue avoir grave accroché leur dernière collaboration avec Sad Fat Luck, qui est pour moi un des meilleurs de Ceschi (et de Factor !) et mon album favori de 2019. Lui d'ailleurs j'attends de le revoir en France depuis l'époque du 21 Sound bar et Hiphopcore je crois ...

17 (edited by Bobsape 2022-04-04 16:19:23)

Re: Le rap triste

Ah oui et puis Sage Francis était quand même bien triste en tout cas sur ses premiers albums, j'ai pas trop écouté après, mais je pense qu'on peut le mettre dans le top 10 des rappeurs tristes mais plus que recommendable.

Aussi je pense qu'une bonne partie de ce que faisais Anticon était pas très joyeux, surtout Why et l'époque où c'etait juste un mec, c'était un peu l'empereur du sadcore et de la dépression.

Mais Brad Hamers et soso (ainsi que toute sa clique canadienne d'ailleurs tel que Epic et Recyclone sont pas des mecs super festifs non plus, en tout cas pas sur disque) restent parmi les meilleurs dans le genre rappeur sous prozak on est d'accord, mais faut pas être au plus mal quand t'écoutes ce genre de musique ...

Re: Le rap triste

Yep, comme dit plus haut, la vogue des post-backpackers blancs tristes a frappé avant les autres.

Elle a juste été beaucoup plus confidentielle que celle des héritiers de Boosie (voire de 2Pac).

Sad Fat Luck est un super album en effet, même si on n'est que deux à le penser sur ce forum, ah ah !

Keep it fake for real
https://www.fakeforreal.net

Re: Le rap triste

Je viens de l'écouter le dernier Sadistik et Kno. J'ai moins accroché qu'avec leurs oeuvres passées. Ca tourne un peu à la formule je trouve.

Keep it fake for real
https://www.fakeforreal.net

Re: Le rap triste

c'est vrai qu'au final ça s'essouffle un peu sur la longueur des 18 pistes, et la concision du précédent EP Phantom Limbs faisait qu'il n'y avait pas grand chose à jeter en comparaison.